Home | News | Hélène SEGARA chante Joe DASSIN... Westindies Kronik vous présente le clip "Et si tu n'existais pas..." extrait de son prochain album

Hélène SEGARA chante Joe DASSIN... Westindies Kronik vous présente le clip "Et si tu n'existais pas..." extrait de son prochain album

Par
Partager sur votre page CLIP MIZIK
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Hélène SEGARA Hélène SEGARA

Ce clip événement symbolise la rencontre musicale entre la chanteuse et Joe DASSIN. Un clip magique et magnifique ! A la hauteur, à l'égal et à la pointure de cette grande chanteuse qu'est Hélène SEGARA ! Il n'y avait pas meilleure interprète pour reprendre les chansons de DASSIN....

Westindies Kronik vous annonce la sortie du nouvel album d’Hélène SEGARA, « Et si tu n’existais pas », en duo avec Joe Dassin, à paraitre le 7 octobre.

A travers cet album, elle reprendra les mélodies intemporelles et les paroles pleines de poésie de l’un des plus grands interprètes français.

Nous vous invitons à découvrir son nouveau clip   « Et si tu n’existais pas »

Hélène Ségara & Joe Dassin - Et si tu n'existais pas

Celle qui pourrait revendiquer un statut d’icône en France et à l’international tant sa popularité a dépassé nos frontières n’a pourtant jamais mis la notoriété dans sa liste de priorités. Elle lui a préféré le plaisir de chanter et la joie de son public, n’utilisant cette célébrité que pour servir de grandes causes. 

Hélène SEGARA a cependant connu toutes les réussites depuis sa participation à la comédie musicale Notre Dame de Paris.  Elle a empilé les disques d’or, de platine et de diamant, les honneurs, les victoires, les premières places du top. Mais c’est l’attachement de ceux qui la suivent et l’acclament depuis plus de quinze ans qu’elle chérit plus que toutes les récompenses.  Des plus fidèles, elle connaît même l’année du bac, le prénom du fiancé, l’âge de la petite dernière.  Et si ses fans transmettent leur ferveur jusqu’à mêler plusieurs générations lors de ses concerts, c’est qu’au-delà de cette proximité sincère, la chanteuse à la voix de fée a su mettre en musique leurs chagrins et leurs rêves. Car si Hélène a toujours été très pudique sur sa propre histoire,  elle a toujours mis de l’amour partout où elle le pouvait sur sa route -et surtout dans ses chansons.

Presque vingt ans avant le succès, alors qu’Hélène était encore une toute petite fille, un autre artiste faisait lui aussi le pari de la tendresse et des sentiments, du talent et de la simplicité. Hélène découvre Joe Dassin comme tant d’autres devant son poste de télé. Comme tant d’autres elle garde aussitôt en tête les mélodies intemporelles, les paroles pleines de poésie où la force et la fragilité de Joe affleurent, mais à cette différence près qu’Hélène a déjà l’intuition profonde que son destin à elle –qui lui reste alors à écrire- et celui de ce chanteur franco-américain au regard doux seront durablement liés. Elle lui envoie même une lettre où elle lui confie son désir d’être chanteuse -comme lui. Et le jour où elle fond en larmes en apprenant qu’il est parti, jolie poupée gorgée de soleil et d’espoir de retour de colonie de vacances, elle continue de croire que leurs bonnes étoiles se retrouveront.

La suite lui donnera raison car Joe va se rappeler incroyablement à elle à différents moments-clés de sa vie, pour partager des instants de bonheur ou la soutenir dans des épreuves difficiles.  Les anecdotes sont si nombreuses et touchantes qu’elles en deviennent presque troublantes. A 17 ans, quand elle est encore une jeune chanteuse timide en Haute Provence, un monsieur charmant vient la complimenter sur sa voix et l’encourage à monter à Paris. Ce monsieur c’est Claude Lemesle, immense parolier qui a écrit les plus grands succès de Dassin. A 19 ans, quand naît son premier garçon, Hélène songe avec affection aux fils de Joe qui grandissent eux aussi sans leur père. A trente ans, elle vient chanter à Tahiti pour la première fois sur cette terre qui a recueilli le dernier souffle du chanteur. Et tout récemment encore, sa vue s’est brouillée en entendant ses deux plus jeunes enfants chanter les Yeux d’Emilie à tue-tête, sans rien savoir de la relation si particulière qui unit leur mère à Joe.

Joe Dassin et Hélène SEGARA se ressemblent, c’est indéniable. Ils ont la même générosité, la même chaleur, la même modestie. L’un et l’autre ont un timbre de voix évidemment distinct mais où l’on retrouve une sensibilité profonde, une voix reconnaissable entre mille. Leur histoire est aussi différente et pourtant on y pressent les mêmes souvenirs douloureux qui se cachent derrière des sourires. Aussi c’est sans hésitation que les fils du chanteur pensent à Hélène pour enregistrer cet album de duos –virtuels de fait- avec leur père. Sans doute parce qu’au-delà de l’attachement d’Hélène pour Joe, ils perçoivent déjà tous les ponts qui se dressent entre les deux artistes. Les fils de Joe apprécient autant la chanteuse que la personne et ils ont ainsi la certitude qu’elle ne se contentera pas d’un à peu près et mettra toute sa virtuosité et son exigence pour que l’illusion soit parfaite et surtout que l’émotion soit réelle. A l’heure où il est devenu si facile d’enregistrer une reprise un peu branchée du moindre tube, Hélène a travaillé pendant plus de six mois pour poser sa voix avec celle de Joe, pour harmoniser leurs accords, pour donner aux titres une touche de modernité sans dénaturer leur identité, ni enlever leur patine intemporelle. Elle a pris tout le temps nécessaire pour s’installer dans l’univers de l’artiste et c’est en équipe avec Julien DASSIN et Thierry Said le producteur qu’elle a respectueusement choisi les morceaux qui se prêtaient le mieux au duo, réinvestissant ou redécouvrant des classiques. Au final, ce sont treize chansons qui parlent d’amour avec ce mélange subtil de mélancolie, de sensualité et d’humour propre à Joe, de « Salut » à « Ça Ne Va Pas Changer Le Monde » en passant par « Les Yeux d’Emilie » ou « l’Eté Indien » sans oublier « Aux Champs Élysées », seul titre qu’Hélène chante en solo.

Il a bien sûr fallu pour Hélène s’affranchir de l’inévitable angoisse de se demander ce que Joe aurait bien pu penser de l’aventure. Ce qui est sûr c’est qu’il aimait les duos –il l’a prouvé maintes fois lors des émissions des Carpentier-, il aimait les femmes, il aimait partager sa musique. On connait le plaisir que prend également Hélène à enregistrer à deux voix, avec Andrea BOCELLI et Laura PAUSINI pour ne citer que. Mais si Hélène s'est à ce point impliquée dans cet ambitieux projet, c’est qu’il marque un tournant dans sa carrière en lui donnant la possibilité extraordinaire de « rencontrer » enfin Joe, de boucler la boucle à l’âge pour elle où lui a nous quittés –encore une coïncidence-, de lui rendre hommage, de redonner les couleurs de la vie à ses chansons même si aujourd’hui on écoute toujours DASSIN dans le monde entier, de la Russie à l’Amérique du Sud jusqu’à comptabiliser plus de cinquante millions d’albums vendus.  Le résultat est bluffant et assez bouleversant. Un spectacle est déjà en préparation pour 2014.  

C’est à tous les fans de DASSIN, aux fans d’Hélène, à tous ceux qui auront peut-être la chance de découvrir ces textes magnifiques pour la première fois, à ceux enfin qui recherchent de la sincérité dans la musique et dans l'émotion qu’est dédié cet album.

Joe DASSIN disait : « Je chante pour aider les gens à vivre » et ses mots sonnent tout aussi justes dans la bouche d’Hélène.

Tout comme ses chansons... 

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Tagged as:

clip, joe, westindies, Helene, Segara, Dassin, Et, si, tu, nexistais, pas

Estimez cet article

3.20